mercredi 24 octobre 2007

Is this desire ?

J’ai regardé la silhouette s’éloigner. Vacillante et fuyante, elle avait à peine ramassé ses affaires qu’elle sortait de chez moi, se rhabillait dans l’escalier et courait jusqu’au métro. Je ne l’ai pas vue descendre, mais je le savais, parce qu’elle avait toujours agi comme ça. Il ne me restait plus qu’à me poster à la fenêtre, la voir courir sur des chaussures aux talons trop hauts pour elle, manquer de s’effondrer dix fois dans les dix mètres qui la séparaient de la bouche qui allait l’engloutir pour l’éloigner encore plus de moi.
Je n’étais pas triste. J’y étais habitué. Elle semblait toujours coupable le matin, lorsqu’elle me voyait me tourner dans le lit, encore nu après nos trop nombreux ébats de la nuit. Elle croyait qu’elle ne faisait pas de bruit, que je ne savais pas qu’elle allait s’éclipser. Au fond, elle savait bien que je l’entendais, car ça n’était pas la première fois, ni la dernière.
A chaque fois j’ai réprimé un soupir. Pourquoi refuser d’aller prendre sa douche avec moi, de déjeuner avec moi ? Pourquoi m’effacer dès le jour levé ? J’avais la bizarre impression qu’elle allait se transformer en citrouille si elle restait avec moi le matin, et pourtant ce que nous faisions n’avait rien d’un conte de fées.
J’avais d’ailleurs beau me répéter que tout cela n’était qu’une histoire de fesses, mais en fait cela devenait beaucoup plus. Et pour elle aussi. Car comment expliquer sa hâte, si ce n’était l’envie d’empêcher tout contact entre elle et moi qui soit autre que sexuel ? On prenait du bon temps au lit, c’était évident. Je n’avais jamais vu quelqu’un d’aussi libéré, d’aussi prêt à tenter toutes les expériences possibles. C’est pour ça qu’elle me plaisait : elle n’avait peur de rien. Elle n’était pas de celles qui refusent certaines choses par principe ou parce que ça lui semble dégradant : rien n’est dégradant, disait-elle, si je suis consentante.
J’ai essayé de la saisir, de parler avec elle. Je ne voulais pas qu’on baise tout de suite hier soir, je voulais savoir certaines choses sur elle, sur sa vie. Ce qu’elle faisait, ce en quoi elle croyait. Elle m’a regardé de travers. « N’essaie pas de me faire croire qu’il y a autre chose que mon cul qui t’intéresse. » Toujours ce mépris. Comme si, après tout, elle-même ne considérait pas qu’autre chose en elle fût intéressant.
Je suis lâche et j’ai laissé tomber, je l’ai baisée jusqu’à en avoir mal. La seule manière de lui témoigner ce que je ressens pour elle. Et la voir partir au petit matin, ça me fais toujours autant chier, car j’aimerais lui faire du café, la rejoindre sous la douche, voir sa manière de se maquiller devant ma glace.
Elle me dirait que je suis con, si elle me lisait. Car entre nous ça n’a jamais été que du cul. Je ne sais même pas son nom de famille. Tout cela est accessoire, c’est ce qu’elle dit. Et après tout, peut-être est-ce une connasse sortie du lit.
Peut-être aussi que je confonds le désir et l’affection. Car parfois je la désire tellement, que j’en crèverais.

8 commentaires:

WS a dit…

très beaux recits que tu fais, non pas uniquement celui ci, je parle d'une façon globale. Alors je vais reprendre une phrase très jolie que j'ai lu il n'y a pas longtemps, adaptée pour ici evidemment : Fais attention Tristana, je suis à deux doigts de te demander en mariage.

Tristana a dit…

Avec grand plaisir ! :)

Anonyme a dit…

Blague pas avec ca :D !!! et en plus t'as un pretendant l'article du dessus : la rancon de la gloire mademoiselle. Methode de communication pas tres pratique je trouve.. mais bon t'as mon lien, tu sais ou je vais tout ca... me semble meme t'avoir parlé sur msn fut un temps, t'as du me jarter ...

WS
Edit : le smash en concert en fevrier a bercy, ca va faire peter la gaine a mémé !!

Tristana a dit…

Comme si j'aurais été capable de te jarter d'MSN ! Il ne me semble pas qu'on se soit déjà parlé en chat. Ou alors c'est ma mémoire de poisson rouge.

Anonyme a dit…

OK nemo, tu m'avais meme parlé des forums ou tu trainais !! madonna farmer... ca te revient ? ben en meme temps, je te comprends si on compare ton blog et le mien y'a deux monde dans la maitrise de l'ecriture, voir meme des idees aussi ;) enfin bon je peux pas te la remettre ici mon adresse !
Pas cool du tout que l'on ne puisse pas avoir acces aux autres blogs ! :(
WS

Tristana a dit…

Bah ton lien c'est un Myspace, pas un blog !
Sérieusement, je suis incapable de dire qui tu es sur les autres forums que je connais. Ca me tue d'ailleurs de découvrir qu'en fait, je te lis ailleurs que chez Indo !

Anonyme a dit…

Certes mais dans myspace, tu peux en plus de ton profil, de mettre des videos, des photos...et bien faire un blog aussi ! et comme je suis 100% addict a myspace... t'inquiètes je ne post que tres peu ou plus sur ces forums :) alors va pas te tuer : quel gachis enorme pour si peu, qui de surcroit n'en vaudrait pas la peine!
WS

WS a dit…

plus d'écrits :( ? Quel dommage ca manque... en plus tu ne posts plus sur le forum, alors du coup plus du tout de nouvelles : mauvaise entrée en matière en vue d'un mariage ...